#TeamArthuis

Parlement
européen

Adress : ASP 09 G205 – B 1047 Bruxelles
Phone : +32 2 28-45774
jean.arthuis@ep.europa.eu

parliamentarians committed :
Amand Choquet, Maxime Calligaro et Vanessa Bianchi

Amand Choquet

"Je me croyais libre sur un fil d'acier, quand tout équilibre vient du balancier".

LIRE LA SUITE

L'Europe a toujours été au cœur de mes convictions politiques. Dès mon arrivée au sein de la famille centriste, j'ai été, au sein de l'UDF, un militant très actif notamment lors des élections européennes et du referendum sur la ratification d'un traité constitutionnel européen.

Lors de mon parcours universitaire, j'ai eu à cœur de cultiver mon profil européen. Titulaire d'un master 1 d'histoire contemporaine, j'ai soutenu un mémoire intitulé ; "Penser l'Europe après la Grande Guerre : correspondance entre deux intellectuels de la République de Weimar". Dans mes études d’histoire, d’économie et de géographie (master 2), dans mon engagement familial, associatif, professionnel et politique, dans mes hobbies et centre d’activité...l’Europe a été et reste le fil rouge de mon engagement

Collaborateur d'élus depuis 2008, j'ai connu diverses expériences à la Mairie d'Angers, au Conseil Général de la Mayenne et au Sénat. Collaborateur de Jean Arthuis depuis 2012, au Sénat puis au Parlement Européen, je suis en charge au sein de son équipe de la commission Agriculture (dont il est suppléant), des relations presse et du Projet Pilote "Erasmus de l'apprentissage".

maxime calligaro

A l'exception d'un nom à consonance italienne, rien ne me prédestinait à devenir européen. Je suis né en France et j'y ai grandi.

LIRE LA SUITE

C'est après un échec cuisant à l'épreuve d'anglais au baccalauréat que j'ai décidé de consacrer mes étés à l'apprentissage de la langue (et de la vie) en multipliant les jobs d'été à Londres. Diplômé de la fac de Droit de Montpellier j'ai parachevé ma formation à Barcelone, Milan et en Pologne grâce à diverses bourses européennes. Je suis entré dans la vie active en 2011 en tant que chercheur à la Cour Constitutionnelle italienne, à Rome, puis au service d'un eurodéputé, Andrew Duff, britannique mais fédéraliste européen - chose rare par les temps qui courent. J'ai rejoint son équipe au Parlement européen en 2012.

Je suis à présent l'un des collaborateurs de Jean Arthuis depuis Juin 2014. Je l'assiste dans sa mission de Président de la commission des budgets. J'admire sa conviction européenne, la justesse de ses analyses liée à son expérience locale, nationale et maintenant européenne. À ce titre, je trouve extrêmement courageux d'avoir quitté le confort du Sénat et du Conseil Général de la Mayenne, où sa réputation était faite, pour venir relever le défi européen. Car le Parlement européen est une institution très particulière : 28 nationalités, des sensibilités politiques différentes et, depuis le 25 mai, des rangs europhobes grossis. Heureusement le Parlement Européen est le terrain idéal pour un centriste, les grands députés européens sont ceux qui arrivent à rassembler autour de majorités d'idées. Jean Arthuis est de ceux-là.

Vanessa Bianchi

Je suis pas une, je suis plusieurs. Je suis un vrai bordel. (L'Auberge Espagnole)

LIRE LA SUITE

Née en Calabre et grandie à Milan, j'ai toujours eu la perception que le monde ne s'arrêtait pas en Italie. C'est mon expérience à l'international qui a fait de moi une européenne convaincue. Pouvoir habiter pour des raisons d'études et de travail plusieurs pays de l'Union, tout en bénéficiant des avantages de la citoyenneté européenne, je le considère comme mon plus grand privilège.

Après avoir obtenu une licence en Sciences Politiques à Milan, j'ai constaté qu'une seule étiquette nationale ne me correspondait pas. Voilà le choix de poursuivre un Master itinérant en droit de l'intégration européenne, notamment en Espagne, en Italie, en Pologne et en France, en passant par le Royaume Uni afin de me perfectionner dans la langue de Shakespearenet. Entretemps un stage au Ministère des Affaires étrangères, ensuite à la RP française auprès du Conseil de l'Europe et enfin l'Académie Diplomatique de Vienne.

Mes horizons étaient de plus en plus élargis. De l'Autriche je suis partie pour l'Australie. Les mois vécus aux antipodes m'ont ouvert les yeux sur mon vieux continent, sur ses conquêtes et celles que l'on souhaite pour son avenir. J'ai voulu y revenir pour m'engager dans la réalisation des États-Unis d'Europe au sein du bureau de Jean Arthuis, de concert avec mes collègues, afin de développer l'ambition fédérale. C'est donc à Bruxelles, que j'ai pu donner de l'ordre à mon bouleversement identitaire. Ce n'était pas du chaos, mais tout simplement ma nature.

Permanence
parlementaire

Adress : 6 ter, rue René Homo – 53200 Château-Gontier
Phone : 02 43 70 08 08
j.arthuis.permanence@gmail.com

Parliamentary :
Valérie Hayer, Pierre Cormier

Valérie Hayer

Native d'un village du Sud Mayenne, de parents agriculteurs, j'aime à dire que je suis une fille "du cru".

LIRE LA SUITE

Bien que m’étant éloignée de la Mayenne pour mes études de droit public et de finances locales, puis mon premier emploi au Sénat, je ne l’ai jamais vraiment quittée.

De cet attachement à cette Mayenne qui m’a construite et de mon goût marqué pour la “chose publique”, sont nés mes premiers engagements publics : un engagement citoyen à 21 ans, en tant que conseillère municipale, puis un engagement plus politique en tant que conseillère départementale.

L’approche technique des dossiers que je traitais au Sénat (finances locales, aménagement du territoire, ruralité, urbanisme,…), parfois très théorique, a trouvé un parfait écho dans mes mandats locaux. Comment la loi trouve-t-elle application et quelles sont les difficultés de terrain ? La complémentarité se dessinait comme une évidence.

Auprès de Jean Arthuis et en complémentarité avec mes collègues, je gère essentiellement les dossiers locaux.

Pierre Cormier

Je suis né et j'ai grandi dans une exploitation agricole de l'Ouest de la France, en Mayenne.

LIRE LA SUITE

Entre Loire et Bretagne, au carrefour de l'Anjou et du Maine, c'est ici que j'ai cultivé mon intérêt pour l'Europe, pour la Politique, pour l'engagement. Le bac en poche, c'est naturellement que je prends la route des études universitaires, vers Nantes d'abord, puis vers Paris avant d'amorcer un retour sur le territoire qui m'a vu naître, en qualité de collaborateur pour le plus européen des Mayennais, Jean Arthuis.

Au bureau parlementaire de Château-Gontier, je partage mon temps entre mes études de droit et l’instruction technique et politique des dossiers de la circonscription Ouest, ainsi que la préparation et la réalisation des déplacements avec le député. C'est pour moi une première que de collaborer avec un élu européen. Il a donc fallu rapidement comprendre les mécanismes qui échappaient encore et assez naturellement à ma conception institutionnelle européenne. En complément, je savais pouvoir m'appuyer sur mon expérience de collaborateur au Sénat, pour apporter à la #TeamArthuis les connaissances et les compétences dont elle a besoin.

Spécialisé sur les questions agricoles et agroalimentaires, j’apporte mon concours aux côtés de mon collègue Amand Choquet pour le suivi de la commission AGRI et la supervision des dossiers agricoles locaux et nationaux.

Captcha
Reload
*required fields
OK