DÉPUTÉ
EN ACTION
AU PARLEMENT EUROPÉEN
SITUATION EN POLOGNE : SOUTIEN À LA COMMISSION POUR UNE ACTION DE L’UNION EUROPENNE

Jeudi 1 mars 2018, les députés au Parlement européen réunis en "mini-plénière" à Bruxelles ont exprimé leur large soutien (422 voix pour, 147 voix contre et 48 abstentions) au déclenchement de l’article 7, paragraphe 1, du Traité sur l’Union européenne. Par ce vote, le Parlement européen déclare que la situation en Pologne représente un « risque manifeste de violation grave » des valeurs de l’Union européenne, valeurs que le pays s’est engagé à préserver et à promouvoir lors de son adhésion.

Pour la délégation française ADLE, le respect des droits fondamentaux au sein de l’Union européenne est un enjeu primordial, comme l’exprime Nathalie Griesbeck, coordinatrice ADLE de la commission Libertés civiles, justice et affaires intérieures :

"À travers l'adoption de cette résolution, nous soutenons avec force l'activation de l'article 7 par la Commission européenne en décembre 2017. Notre assemblée doit se battre – et continuera de le faire – pour le respect de l'État de droit. Désormais, ce sont aux États d'agir au sein du Conseil."

La délégation française au sein du groupe ADLE se compose de Jean Arthuis, Jean-Marie Cavada, Thierry Cornillet, Nathalie Griesbeck, Patricia Lalonde, Robert Rochefort et Dominique Riquet.