DÉPUTÉ
EN ACTION
AU CENTRE
© Alliance centriste
L'ALLIANCE CENTRISTE EST APPELÉE À RETROUVER VIGUEUR ET FORCE

"Chers Amis,

Les Français, à l’occasion des élections régionales, ont adressé un message violent à l’ensemble des acteurs politiques. Le scrutin donne la mesure de l’exaspération de nos concitoyens face aux dysfonctionnements de la gouvernance publique. Les lendemains peuvent laisser planer des sentiments d’amertume, d’autant plus forts dans nos rangs que le choix des candidats et le déroulement de la campagne ont fait naître la perplexité au sein de l’UDI. Il est vain de « pleurer sur le lait répandu ». Ce qui compte, c’est ce qui vient et l’attitude que nous entendons prendre.

La gravité des circonstances dicte nos priorités. Il s’agit de remettre la France en mouvement par des réformes que les gouvernements successifs ont méthodiquement reportées, par opportunisme politique et manque de courage. Au surplus, la stérilité des rapports entre majorité et opposition a eu raison de toute tentative d’avancée. C’est bien le comportement des acteurs politiques qui est en cause.


La fondation de l’UDI, au lendemain de l’élection présidentielle de 2012, nous a permis de croire au rassemblement de tous les centristes et à la refondation de notre famille. Convenons que le compte n’y est pas et que la fusion des chapelles va devoir attendre.


Dans ces conditions, l’Alliance Centriste est appelée à retrouver vigueur et force. L’année 2016 nous offre des défis majeurs au premier rang desquels la préparation de l’élection présidentielle de 2017 et, dans la foulée, les législatives. Avant tout, il importe de mettre au clair notre identité au travers de nos valeurs, de notre vision, de notre projet. Dans le combat pour les idées, je ne doute pas de notre valeur ajoutée. Un texte est en préparation. Il vous sera transmis avant fin janvier et nous débattrons de son contenu lors de notre assemblée générale qui se tiendra à Paris le samedi 27 février 2016. Lors de cette rencontre, nous tenterons également de brosser le portrait du Président de la République que nous souhaitons installer à l’Elysée. Devrons-nous participer à la primaire organisée par les Républicains ? Si oui, aurons-nous un ou plusieurs candidats ? Si nous n’y participons pas, aurons-nous un candidat centriste lors de l’élection présidentielle en 2017 ? L’enjeu est grave. Les élections régionales viennent de nous enseigner que, du fait du poids électoral du FN, le vote sera tranché dès le premier tour.

Notre bureau politique tenu le mercredi 16 décembre a mis en perspective notre engagement. Les mois qui viennent vont nous permettre d’affirmer notre place et notre rôle dans la famille centriste. Je compte sur vous pour donner du tonus et du souffle à notre mouvement. Conscient des difficultés à affronter, je veux vous faire partager ma confiance.

Pour l’immédiat, profitez bien des fêtes de fin d’année. Joyeux Noël et heureuse année 2016 !"

Jean Arthuis