DÉPUTÉ
EN ACTION
DANS LE GRAND OUEST
LE 1ER JUIN PROCHAIN, LE LE LYCÉE PIERRE & MARIE CURIE VIVRA À L'HEURE EUROPÉENNE

Après une journée spéciale Europe le 25 mai, le lycée professionnel recevra le 1er juin une plaque officialisant son statut d'école ambassadrice de l'Europe. Le résultat d'un an de travail.

 

« Nous sommes le seul lycée ambassadeur sur l'académie de Nantes. » Depuis un an, Najia Pineau, professeure de lettres-anglais au lycée Pierre-et-Marie-Curie, et tout l'établissement professionnel, ont la tête dans les étoiles européennes. « On a postulé l'été dernier pour devenir école ambassadrice de l'Europe et notre dossier a été accepté », raconte celle qui est par ailleurs référente culture et mobilité européenne.

En France, ce statut d'ambassadeur est réservé aux lycées professionnels, « dont les élèves n'ont pas forcément le même accès à l'information, à la culture » et donc pas toutes les clés pour appréhender l'Union européenne. Le but est de représenter l'Europe au sein de la commune et du département. Mais pour obtenir ce qualificatif, les lycées doivent répondre à plusieurs critères : nommer des ambassadeurs juniors (des élèves) et seniors (enseignants et membre de la communauté éducative) ; avoir un point info Europe ; et proposer un temps fort autour de la journée de l'Europe.

Classes ambassadrices
Venue au mois de février, Yvonne Noonan, salariée du Parlement, a pu vérifier l'existence du point info dans le foyer, et discuter avec quelques élèves de 1re Ter (commerce et gestion administration) et 1re Indus (Industrielle), les deux classes nommées ambassadrice dans le lycée (28 élèves).
En lien avec la maison de l'Europe, ces ambassadeurs juniors organisent, vendredi 25 mai, une journée banalisée au sein de l'établissement sur l'Europe, pour toutes les classes, hormis les Terminales. « Il y aura des ateliers ludiques : quiz, cartes, puzzles géants... pour rendre l'Europe un peu plus familière. Et un point sur tous les programmes de mobilité. La journée se terminera par un grand goûter. » Les deux classes ambassadrices sont chargées de communiquer en amont de l'événement.

L'UE jusque sur les murs
Idem concernant les courriers officiels invitant, cette fois-ci, à venir le 1er juin au lycée. Répondant à tous les critères, l'établissement recevra la plaque d'école ambassadrice ce jour-là, en présence du député européen Jean Arthuis.

Dans cette « volonté d'impliquer les élèves en faisant appel à leur savoir-faire », les MEI (maintenance d'équipements industriels) et les MLDS (mission de lutte contre le décrochage scolaire) vont repeindre d'ici le 1er juin toute la façade du foyer aux couleurs de l'Union européenne. « Et ils inscriront la devise « Unis dans la diversité » en français, anglais et espagnol, les trois langues pratiquées au lycée », souligne Najia Pineau. Les élèves sont assistés dans leur travail par l'artiste Isabelle Chéreau (Atelier du Petit Vauvéron).

Et le lycée professionnel fourmille encore d'idées. Les salles devraient être renommées en fonction d'exposés réalisés en cours d'année sur les différents états membres. Un atelier sur l'Europe verrait également le jour une fois par mois, tout comme des dates avec des collégiens. « Il faut rendre les élèves citoyens et acteurs, indique Najia Pineau. Les élections européennes approchent. Il y a un travail à faire : créer une émulation, un intérêt. »

(Propos recueillis par Thibault Burban pour le Ouest-France)