PRESSE
« SAUMUR, LE CLAIREFONTAINE DE L'ÉQUITATION »

 L'École nationale d'équitation de Saumur (ENE) doit, elle aussi, être réformée estime Jean Arthuis pour devenir « le Clairefontaine de l'équitation de très haut niveau ».

Dans son rapport, l'eurodéputé préconise le renforcement et la contractualisation de la relation avec la Fédération française d'équitation afin d'optimiser l'utilisation du site de Saumur ; l'attribution de nouvelles responsabilités à l'écuyer en chef qui devra aussi disposer de qualités managériales ; l'élaboration d'un statut d'écuyers du Cadre noir définissant les modalités de recrutement, les missions et les obligations de service ; ou encore l'ouverture de l'ENE par le biais de galas du Cadre noir en France et à l'étranger.

L'ENE devrait, selon lui, accueillir les cavaliers disposant du statut de sportifs de haut niveau ainsi que les équipes de France en préparation de compétitions internationales. Pour ce faire, « le site de Saumur doit gagner en souplesse qu'il s'agisse des horaires et jours d'ouverture ou d'investir pour offrir des capacités d'hébergement sur site ».

Des manifestations festives et commerciales

En outre, le site de l'ENE aurait vocation à devenir un véritable lieu d'animation lié au cheval mais également accueillir des manifestations festives ou commerciales.

« Il y a, à l'ENE, une tradition, une dimension, l'équitation de haut niveau à la française, mais ça ne suffit pas, assure Jean Arthuis. C'est désormais à l'État de prendre ses responsabilités. »

Selon Jean Arthuis, l'ENE doit, elle aussi, être réformée.

Source: Le Courrier de L'Ouest (Jean-Philippe Colombet)