DÉPUTÉ
EN ACTION
AU PARLEMENT EUROPÉEN
© PE
"LE PLAN JUNCKER DOIT ÊTRE UN SUCCÈS POUR QUE L'INVESTISSEMENT REPARTE EN EUROPE"

"Le Plan Juncker ou fond européen pour les investissements stratégiques (EFSI) doit permettre de combler le déficit d'investissement dont souffre l'Union Européenne. La croissance et l'emploi en dépendent. C'est un instrument mis à la disposition des investisseurs privés. Pour que ceux-ci le saisissent et s'engagent : deux freins et deux risques doivent être levés.

La fragmentation du marché intérieur est le premier frein. Les investisseurs, dans le domaine économique, exigent unicité et stabilité des règles. C'est dire l'urgence d'accélérer la levée des barrières de tous ordres qui encombrent encore l'espace européen. Le second frein est d'ordre monétaire. Le règlement durable de la crise grecque et l'installation d'un gouvernement crédible de la zone euro doivent faire cesser les interrogations et les doutes à propos de l'Euro. Enfin, s'il est vrai que l'EFSI est une garantie donnée aux investisseurs en contrepartie d'un risque non pris en charge par les marchés, je veux mettre en garde contre deux risques liés à la mise en œuvre. Le premier risque est de ne pas assurer le partenariat attendu par les PME, en contradiction avec l'exigence d'additionnalité introduite dans notre règlement financier. Le second risque est d'ouvrir la voie à une déconsolidation des dépenses publiques d'investissement et des dettes corrélatives.

Le Parlement Européen devra donc rester vigilant. Proclamons notre confiance et donnons rendez-vous aux États membres pour la révision du cadre financier pluriannuel. Belle occasion pour rétablir les crédits de paiement des programmes Horizon 2020 et Connecting Europe Facility."

 

Intervention en mini-plénière - Bruxelles, le 24 juin 2015