DÉPUTÉ
EN ACTION
AU CENTRE
MA DÉMISSION DE L'ALLIANCE CENTRISTE

Retrouvez ci-dessous la lettre de démission adressée au président Philippe Folliot le 23 septembre dernier, faisant suite à la lettre de mise en demeure reçue de son avocat.

A Château-Gontier, le 23 Septembre 2018,

Monsieur le Président,
Vous avez été réélu par une parodie de congrès, au mépris de nos valeurs, pour conserver un pouvoir dont vous n’avez rien fait depuis le 3 septembre 2016. Face à l’indignation et à l’engagement politique de la grande majorité de nos fédérations départementales de convoquer un nouveau congrès, vous choisissez la voie judiciaire par une mise en demeure que m’adresse votre avocat.
Je ne vous suivrai pas sur ce terrain procédurier, dévoreur de temps, d’énergie et d’argent. Nous n’avons pas créé l’Alliance centriste pour tomber dans cette caricature. Il est si triste que les partis politiques aient besoin d’encombrer les juridictions pour trancher leurs querelles intestines. Notre ambition, en 2008, était de rassembler les centristes, sur nos valeurs pour rénover la vie politique, servir l’intérêt général et participer au redressement de notre pays.
Le combat d’aujourd’hui est d’aider le président de la République et son Gouvernement à remettre la France et l’Europe en marche. En conséquence, vous voudrez bien prendre acte de ma démission et noter que je vous demande de faire disparaître mon titre de « Président d’honneur ». L’Alliance centriste mise à votre main me fait honte.