DÉPUTÉ
EN ACTION
DANS LE GRAND OUEST
SIGNEZ L'APPEL EN FAVEUR DE LA MOBILITÉ LONGUE DES APPRENTIS!

Le chômage, celui des jeunes tout particulièrement, offense les valeurs humanistes de l’Europe. Redouté avec angoisse par les jeunes et leurs familles, il discrédite notre société dont il obscurcit l'avenir. Dans l'Union, il atteint en moyenne un jeune sur quatre. Dans certains pays, plus d'un jeune sur deux en est victime. Nous devons toutefois observer qu’il n’y a pas de fatalité puisque l'Allemagne, l'Autriche, les Pays-Bas offrent à leurs jeunes, grâce à l’apprentissage, un accès immédiat au monde du travail. Nous observons également que les étudiants qui ont eu l'occasion d'accomplir au moins une année de leur cursus hors de leur pays d'origine, encouragés en cela par une bourse "Erasmus", sont en général mieux prémunis contre les risques de chômage. La maîtrise d’une autre langue que la maternelle et l’ouverture à la citoyenneté européenne sont de précieux atouts.

Paradoxalement, depuis plusieurs années, l'apprentissage est en perte de vitesse, y compris en Allemagne. Il y a donc urgence à coupler cette "voie royale" de l'accès à l’emploi avec la marque prestigieuse de l'aide à la mobilité "Erasmus".

Ce constat a été l’origine du Projet Pilote que nous avons soumis au Parlement européen, en 2015, tendant à promouvoir l'apprentissage et la mobilité longue. Sa mise en œuvre se heurte à nombre d’obstacles. Le poids des traditions et la diversité des réglementations nationales sont autant de motifs pour renoncer à faire bouger les lignes. Fort heureusement des pionniers se sont manifestés avec audace et courage, enseignants, organismes professionnels, et ont osé expérimenter la démarche. Désireux de confronter leurs pratiques et leurs expertises ils ont fondé le consortium « Euro’App », véritable laboratoire de conception des clés qui ouvrent aux jeunes les portes du monde du travail.