DÉPUTÉ
EN ACTION
DANS LE GRAND OUEST
DÉPLACEMENT À DINARD POUR ÉVOQUER L'EUROPE ET L'AMITIÉ FRANCO-ALLEMANDE

A l'occasion d'un déplacement le dimanche 11 novembre à Dinard, j'ai participé à un débat sur l'Europe et le rôle de l'amitié franco-allemande.

Les intervenants invités dimanche, par les associations Histoire et patrimoine du pays de Dinard-Rance-Émeraude et les Amis de Starnberg, étaient de haute facture. Jean Arthuis, député européen et ancien ministre, et Joachim Bitterlich, ambassadeur et ex-conseiller diplomatique du chancelier Helmut Kohl, ont échangé autour du rôle de l’amitié franco-allemande dans l’unité de l’Europe. Le débat était animé par Pascal Verdeau, correspondant de France-Télévisions à Bruxelles. 233 personnes étaient réunies à l’auditorium Stephan-Bouttet pour la rencontre. Cette réflexion s’inscrivait dans le devoir de mémoire du 11-Novembre, car « la victoire de la paix reste à faire »…

« Une Europe qui prépare l’avenir et qui protège ! »
Plusieurs maires de la station ont particulièrement œuvré à l’amitié franco-allemande : Paul Crolard, seul maire né et mort à Dinard, polytechnicien, qui fut marié à une Allemande ; Yvon Bourges, maire au moment de la signature du jumelage avec Starnberg, et Jean-Claude Mahé, très engagé dans cette amitié depuis 40 ans, l’un des neuf Français à avoir reçu la médaille européenne.

Le débat a mis en évidence des conceptions de l’Europe différentes dans le couple fondateur. « Il faut que la France et l’Allemagne fassent coordonner leurs politiques sociale et fiscale », appuient Joachim Bitterlich et Jean Arthuis. L’ancien député européen et ministre constate que « les géants numériques sont américains et chinois et nous, Européens, nous nous concurrençons au niveau fiscal pour le plus grand bénéfice de ces Gafa ». Le constat est limpide, « nous avons besoin d’une Europe qui prépare l’avenir et qui protège ! »

Propos recueillis par Le Télégramme.fr